Conférenciers invités

Chatzidaki photoAspasia Chatzidaki (Docteure en Linguistique, Vrije Universiteit Brussel, Belgique) est professeure au département de l’enseignement primaire de l’université de Crète, en Grèce. Ses recherches portent sur l’étude des dimensions sociolinguistiques et éducatives du bilinguisme et sur l’enseignement du grec comme langue seconde, tant en Grèce que dans les contextes migratoires, sujets sur lesquels elle a publié de nombreux ouvrages. Elle est également la directrice du Centre d’Etudes Interculturelles et de Migration du même département (www.ediamme.edc.uoc.gr).

Sélection de publications en anglais :

Chatzidaki, A. (2016). Preparing future teachers for dealing with classroom diversity. In S. Gavriilidou, A. Gkaintartzi, E. Markou & R. Tsokalidou (Eds.) Proceedings of the 3rd International Conference ‘Crossroads of Languages and Cultures: Issues of Bi/Multilingualism, Translanguaging and Language Policies in Education’ (Thessaloniki, 30-31 May 2014) (pp.21-37). Thessaloniki: School of Education, Aristotle University of Thessaloniki- Polydromo, ISBN: 978-618-81315-1-4.

Mattheoudakis, M., Chatzidaki, A., & Maligkoudi, C. (2017). Heritage language classes and bilingual competence: Τhe case of Albanian immigrant children in Greece. Ιnternational Journal of Bilingual Education and Bilingualism. DOI 10.1080/13670050.2017.1384447.

Chatzidaki, A. (2019). Greek schools in Germany as a ‘safe haven’; Teachers’ perspectives on new migration and community language schools. In: A. Panagiotopoulou, L. Rosen, C. Kirsch and A. Chatzidaki (Eds) ‘New’ Migration of Families from Greece to Europe and Canada – A ‘New’ Challenge for Education? (pp.153-174). Berlin: Springer Verlag.


Mattheoudakis photoMarina Mattheoudakis est professeure à la section de Linguistique Théorique et Appliquée du département de Langue et de Littérature Anglaises de l’université Aristote de Thessalonique, en Grèce. Elle est également directrice du laboratoire d’enseignement et d’évaluation des langues étrangères du même département. Elle a participé à plusieurs projets internationaux, les plus récents étant (a) EPICUR, (b) CLIL Prime, (c) S.U.C.R.E. et (d) Xenios Zeus-Erasmus Plus KA2. Elle a travaillé pendant trois ans à Delaware, aux États-Unis, où elle a lancé le premier programme d’immersion anglo-grecque pour les élèves de la K-8. Ses principaux intérêts de recherche portent sur la linguistique éducative, le bilinguisme, l’éducation bilingue et la linguistique des corpus. Elle a publié de nombreux articles dans des revues, des livres et des actes de colloques.


dePiero photoJean-François de Pietro, collaborateur scientifique à l’Institut de recherche et de documentation pédagogique (IRDP, Neuchâtel).

Linguiste et ethnologue de formation, ses principales recherches portent sur les démarches d’éveil aux langues et autres approches plurielles, à la fois dans une perspective scientifique (projet de recherche EVLANG, référentiel CARAP, etc.) et à travers l’élaboration et l’édition de supports didactiques pour l’école romande (projet EOLE, EOLE et patois, etc.), sur l’analyse sociolinguistique des situations plurilingues, sur les représentations langagières des élèves et sur l’enseignement et l’apprentissage du français.

Il a notamment été président de l’Association suisse de linguistique appliquée (VALS-ASLA, 1997-2005), vice-président de l’Association internationale pour la recherche en didactique du français (AIRDF, 2010-2019), membre de la Délégation à la langue française de la Suisse romande, etc. Membre du Bureau de l’association EDILIC au moment de sa création, il en est désormais le représentant pour la Suisse. Il est également membre du comité éditorial de la revue Babylonia et expert pour diverses revues.

Plus d’informations: / https://www.irdp.ch/institut/jean-francois-pietro-1616.html 


Prasad photoGail Prasad est professeur adjoint à l’université de York, à la faculté d’éducation. Ses recherches se concentrent sur l’éveil critique aux langues et sur les approches plurielles et critiques de la didactique du plurilinguisme et de la formation des enseignants. Elle a mené des recherches en collaboration avec des éducateurs, des étudiants et leurs familles au Canada, en France, au Burkina Faso, au Kenya et aux États-Unis. Ses travaux ont été publiés en anglais et en français dans la Revue canadienne des langues vivantes, TESOL Quarterly, l’International Journal of Bilingual Education and Bilingualism et Glottopol.